Les causes des troubles du sommeil

Consommation excessive d’alcool

L’une des causes les plus fréquentes des problèmes de sommeil est la consommation excessive d’alcool. En faible quantité, par ex. un verre de vin ou de bière, l’alcool peut certes favoriser le sommeil, en particulier l’endormissement, mais, en grandes quantités, il perturbe le sommeil car l’organisme s’occupe alors de décomposer l’alcool. Les problèmes du maintien du sommeil surviennent bien plus souvent lorsque nous consommons de l’alcool. Les phases de sommeil profond, ce qu’on appelle les phases paradoxales, sont alors en effet supprimées.

Polluants et poisons domestiques

Les polluants et poisons domestiques peuvent eux aussi être responsables de troubles du sommeil. Les panneaux de particules, les produits de préservation du bois, les vernis, les peintures bâtiments, les produits d’étanchéité, les revêtements de sol, les adhésifs, les tapisseries, les meubles ou encore les matériaux isolants sont particulièrement susceptibles de contenir des poisons qui peuvent eux aussi avoir un effet négatif sur le sommeil. On pense rarement à ces causes lorsque l’on évoque les troubles du sommeil.

Médicaments

De nombreux médicaments ont pour effets secondaires des troubles du sommeil, comme par ex. les analgésiques ou les médicaments contre la grippe contenant de la caféine, ou encore les substances éphédrine ou théophylline contenues dans ces médicaments contre la grippe ou les expectorants. Les brûleurs de graisse et les anorexigènes chimiques peuvent tous également augmenter l’anxiété. Il est dans ces cas toujours recommandé de consulter un médecin.

Le bruit

Même lorsque nous dormons, notre ouïe reste active et transmet les bruits de toute sorte au système nerveux central. Lorsque le volume dépasse un certain niveau, notre sommeil devient plus agité et moins profond.

La chambre à coucher

Il existe encore d’autres facteurs pouvant négativement influencer le sommeil profond réparateur :

  • Une chambre surchauffée (la chaleur influence le sommeil, de même que l’air respiratoire sec et « consommé »)
  • Les vieux matelas mous et défoncés, qui entravent la circulation sanguine

 

retour à la page d'accueil